Petite histoire de la chaussure

 

 

Les talons hauts sont une invention du XVIIéme siècle. Les bottes des cavaliers avaient déjà un talon avant cette date, mais celui-ci servait à bloquer le pied dans l'étrier.chau_1.gif

 

En adoptant la botte dans leur tenue civile, les hommes gardèrent aussi le talon, qui fut dès lors intégré à la chaussure masculine mais aussi féminine.

 

Ce nouveau sens de la hauteur était dans l'esprit du temps; le corps perché sur ces talons hauts se cambrait pour mieux jouer des lignes fluides et de l'affection baroque.

 

 

Les hommes portaient des talons pour se grandir, aussi bien au sens propre qu'au sens figuré.

Louis XIV portaient parfois des talons pouvant mesurer jusqu'à 12 cm.Il avait un faible pour les hauts talons rouges en cuir, que les courtisans adoptèrent rapidement.

 

chau_2.gif

 

Les ornements de la chaussures apparurent aussi à cette époque. On attribue à Louis XIV l'introduction des rosettes de ruban et des garnitures en dentelle empesée. Les souliers royaux et nobles arboraient aussi des pompoms.

 

chaus3.gif

 

Les modèles pour homme et pour femme, semblables jusque-là, commencent à se distinguer dans le courant du siècle: les souliers féminins sont plus simples à côté des créations sompteuses, pour ne pas dire pompeuses, que les hommes portent aux pieds.

 

Les femmes mettent des mules et des chaussons en satin et en soie, mais n'enfilent la botte -chaussure virile par excellence- que pour monter à cheval.

 

chau4.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Hébergé par Overblog