La guerre de Dévolution

La guerre de Dévolution est déclenchée à la suite de la mort du roi d'Espagne le 17 septembre 1665: c'est la première guerre livrée par Louis XIV.

A la mort de Phillippe IV, roi d'Espagne, Louis XIV alors tout jeune roi de France, réclame des villes du Nord-Est, des régions possédées alors par l'Espagne. Ces revendications ne sont pas , si l'on peut dire, illégitimes: lors de son mariage avec l'infante Marie-Thérèse une dot de 500 000 écus devait être versée contre quoi l'infante renoncait à son droit de succession sur la couronne espagnole. Sans surprise, la dot n'était toujours pas versée lorsque Philippe IV mourut  et Louis XIV au nom d'une ancienne coutume, la dévolution, réclama ce qui lui était dû.
Il prit alors la tête de l'armée, secondé par Turenne, déclenchant ainsi plus de 50 de guerre en Europe.

turenne2
Le 8 mai 1667, Louis XIV fit parvenir au souverain d'Espagne le Traité des droits de la Reine Très-Chrétienne, sa femme Marie-Thérèse d'Autriche dans lequel il réclamait pratiquement tous les Pays-Bas espagnols, un tiers de la Franche-Comté et la moitié du Luxembourg.
En quatre jours, ça n'est pas moins de 51 000 soldats qui furent rassemblés. L'armée principale, divisée en trois corps marcha sous la conduite du roi lui-même.

Le 24 mai, les trois corps pénètrèrent en même temps en territoire espagnol dont les forces étaient très mal préparées.
Après une succession de sièges, la France, maîtresse des Pays-Bas espagnols, devint une menace directe pour les Provinces-Unies (actuels Pays-Bas) qui s'unirent alors avec l'Angleterre. La Suède les rejoint rapidement pour former ce que l'on appelle la Triple alliance de La Haye.

Cette triple alliance proposa à l'Espagne de laisser à la France ses conquêtes en Flandre ou en Franche-Comté.
Devant ces menaces et désireux de conserver ses conquêtes, Louis XIV accepta de négocier.

La France, par le traité d'Aix-la-Chapelle signé le 2 mai 1668, gagnait ainsi douze places fortes ( dont Lille, Tournai, Douai, Charleroi et Armentières) mais dû "rendre" la Franche-Comté, qui ne sera totalement acquise qu'à la suite de la paix de Nimègue en 1679.
800px-Meulen_Flandern-copie-1.jpg
Hébergé par Overblog